Compte-rendu de l’AG du 8 septembre des DU/membres du CN par Alain Trautmann, SLR

mardi 13 septembre 2011
par  Administrateur


Article original : http://sauvonslarecherche.fr/spip.php?article3538

L’AG des directeurs d’unités du CNRS et les membres du Comité National a réuni environ 170 personnes le 8 septembre à Paris. Parmi les personnes présentes, un certain nombre de collègues avaient fait le déplacement depuis la province, dont Bruno Chaudret, président du Conseil Scientifique du CNRS (Toulouse) et Etienne Bustarret, président de la CPCN (Conférence des Présidents du Comité National).

Bruno Chaudret et Etienne Bustarret avaient annoncé quelques jours plus tôt à la direction du CNRS qu’ils ne se rendraient pas à une réunion convoquée par la direction du CNRS le même jour et à la même heure que l’AG des DU et membres du Comité National. Cette décision importante a dû contribuer à montrer à la direction du CNRS qu’il lui fallait prendre au sérieux l’AG du 8 septembre.

En effet, Alain Fuchs, président du CNRS a répondu au message de B. Chaudret et E. Bustarret dans une lettre qui a été lue le 8 septembre on y lit : "J’ai bien compris que la lettre des DI aux DU avait jeté un certain trouble. Mais la demande qui leur est faite d’indiquer leurs priorités de recrutement est tout à fait banale : chaque année on demande aux DU de "renseigner" (comme on dit dans l’administration) cette rubrique dans l’application Dialog. Quand à l’affichage des priorités des instituts, qui est annoncée comme indicative, je propose tout simplement de ne pas la faire à cette rentrée, de telle façon que puissions aborder sereinement ce débat, sans arrière pensée." A. Fuchs cherche à faire passer l’enquête lancée en urgence cet été pour quelque chose de très banal. Ce faisant, il dissimule la vérité. Mais la suite de son message est bien une marche arrière : il n’y aura pas de modification du concours de recutement en 2012, ce qu’il précise : "Nous prendrons le temps suffisant pour se concerter sur des modalités qui, quoi qu’il arrive, ne serons pas mise en place avant les concours 2013." Ce recul du président du CNRS donne raison à ceux qui avaient décidé de ne pas obéir les yeux fermés.

La discussion a débouché sur l’adoption d’une motion portant sur la modification initialement annoncée du mode de recrutement des chercheurs en 2012 (voir ci-dessous).

Une grande partie de la discussion a porté sur l’analyse du bouleversement en cours dans l’organisation du système d’enseignement supérieur et de recherche et la mort programmée du CNRS. Les principaux éléments de ce débat seront repris dans un texte qui sera mis prochainement sur ce site. Il pourra servir de base à des discussions dans les conseils de laboratoire, discussions qui s’avèreront sans doute nécessaire dans les mois qui viennent, qui s’annoncent très sombre pour un grand nombre de laboratoires.


Les directeurs d’unités du CNRS et les membres du Comité National, réunis en Assemblée Générale le 8 septembre 2011 à Paris ont adopté la motion suivante.

La direction du CNRS a lancé cet été une opération visant à modifier les modes de recrutement des chercheurs dès 2012 par des fléchages thématiques et géographiques. Elle demande aux directeurs d’unité de faire connaître leurs vœux de recrutement sur trois ans. La direction, nous dit-on, procédera ensuite à l’analyse des 1750 réponses reçues pour élaborer dans le mois une politique scientifique ! La justification réelle de cette opération estivale, bien qu’elle ne soit pas explicitée, ne peut être que l’adaptation à la nouvelle organisation de l’enseignement supérieur et de la recherche qui se met en place avec en particulier les IDEX. Ce n’est certainement pas une coïncidence si un projet de modification du décret de 2004 relatif au statut des personnels CNRS, modifiant notamment les règles des concours de recrutement, est soumis demain 9 septembre au Comité Technique Paritaire.

Les personnes présentes demandent à la direction du CNRS de revenir sur sa décision de modifier à la hâte, dès 2012, le mode de recrutement des chercheurs au CNRS. Concernant la demande de la direction, faite aux DU, de remplir l’application Dialog, les votants recommandent, concernant les thèmes, de se contenter de donner l’intitulé de la ou des sections du Comité National auxquelles ils sont rattachés, sans tenir compte de la limitation à 10% des effectifs chercheurs mentionnée dans la lettre adressée aux DU. Concernant les objectifs, les participants à l’Assemblée générale recommandent d’indiquer uniquement les besoins en postes d’ITA statutaires.

Voté à la quasi-unanimité des 170 participants (moins 3 voix)


Annonces