Compte rendu de la session de printemps 2011 (30-31 mai et 1er juin)

mercredi 8 juin 2011
par  Administrateur

PDF - 23.8 ko
CR printemps 2011 section 32
Excusés : Katell Berthelot, Christine Rendu, Arnaud Suspène (les 30 et 31 mai), Nicole Belayche (les 31 mai et 1er juin). Le 31 mai, la session s’est déroulée en présence d’Alexandre Teste, responsable de Pôle et conseiller RH de la délégation Midi-Pyrénées, et l’après-midi du 31 mai en présence de Françoise Le Mort, DAS de l’InSHS.

Approbation du procès-verbal de la session d’automne 2010
Procès-verbal adopté à l’unanimité.

Entretien avec Patrice Bourdelais (PB), DS de l’INSHS (11:00h-12:30h)
En présence des DAS François-Joseph Ruggiu et Françoise Le Mort
Patrice Bourdelais présente quelques réflexions sur l’orientation actuelle de l’InSHS.

- Les résultats pour les Equipex et les Labex sont plutôt bons en SHS : 26 labex et 4 equipex lauréats. Les
humanités classiques ont été moyennement bien servies par les Equipex (comme BiBlissima, qui retente sa
chance cette année avec le soutien de l’InSHS). Une seconde vague est à venir. Il y aura au total trop de Labex
lauréats pour que l’InSHS se concentre sur les Labex ; l’institut entend donc poursuivre une logique de sites
(Idex, PRES). PB a été agréablement impressionné par la mobilisation des SHS sur ces initiatives et encourage
ceux qui n’ont pas été retenus à se représenter.
- Les délégations vont changer de nature et d’objectif : elles deviennent un outil de co-pilotage de la recherche. Il
n’y aura donc plus de délégation « pour terminer une HDR », sauf si cette dernière entre dans les priorités d’une
UMR. Le choix des délégations se fera dorénavant en collaboration avec les universités qui doivent être
davantage impliquées. Les sections les plus touchées par cette évolution sont les suivantes : 32, 33, 35. Dans les
autres sections, cela fait déjà un certain temps que les délégations sont utilisées pour les rangs A, par exemple.
L’InSHS procède actuellement à un bilan des délégations, ventilé par Labex, Idex, etc. Le résultat de ce bilan
sera connu prochainement (cette année, cela n’a pas été un facteur de choix). Les renouvellements de demandes
de délégation ne seront pas automatiques.
- Le soutien de l’InSHS aux colloques suit l’évolution liée à l’ensemble du dispositif de la recherche en France et
en Europe. Les réseaux européens permettent de financer beaucoup de manifestations de ce type. Les seuls
colloques qui seront vraiment soutenus par l’Institut seront ceux qui présentent une vraie pluridisciplinarité et
seront présentés devant au moins 4 sections différentes de l’InSHS ou au moins 2 sections de deux instituts
différents. Il y aura donc moins de colloques soutenus avec un financement légèrement supérieur à ce qui se fait
aujourd’hui.

- L’InSHS se livre aussi à une étude statistique sur la participation des UMR aux divers « -ex » : ce bilan n’est
pas facile à faire dans la mesure où plusieurs UMR sont impliquées dans plusieurs Labex. On peut plus
facilement dresser la liste des UMR qui ne sont pas impliquées dans un Labex ou Equipex (statistiques attendues
sous peu).
- Concernant le re-périmétrage des sections entre la 31 et la 32, après quelques hésitations (et réflexions à voix
haute), il a été décidé de maintenir une liberté de circulation des chercheurs et des équipes entre ces deux
sections. PB prône une liste plutôt brève de mots-clés pour définir les sections. Ces mots-clés seront valables
pour le prochain mandat.
- Isidore, le moteur de recherche d’Adonis offre des grilles de calcul de stockage pérenne, etc. Toutes les
bibliothèques francophone, suisse et québécoise ont demandé à être moissonnées par Isidore. (NDLR : Pour
l’instant, Isidore compte très peu de documents sur les périodes antiques et médiévales)

Lire la suite ...

PDF - 23.8 ko
CR printemps 2011 section 32

Annonces