Motions votées par la section 38 - Session de printemps 2010

lundi 14 février 2011
par  Administrateur

COMPTE -RENDU INTERSYNDICAL SNCS SNTRS - CGT SNPTES - UNSA SESSION DE PRINTEMPS 2010 DU COMITE NATIONAL DE LA SECTION 38
MOTIONS VOTEES
Motion sur la présélection Section 38 du Comité national de la recherche scientifique Session de printemps 2010

Partagée sur la question de la présélection des dossiers, la section 38 rappelle les avantages de l’actuelle procédure, qui permet notamment au jury de mieux connaître les candidats. Elle
s’interroge sur l’intérêt d’une présélection qui augmenterait le travail de la section sans raccourcir notablement la durée des sessions d e concours.
Si toutefois la procédure de présélection était généralisée, la section estime qu’elle doit impérativement s’accompagner d’un certain nombre de mesures destinées à garantir l’équité et la transparence de la sélection des dossiers :
La procédure de présélection doit comprendre deux rapporteurs dossier et par non un seul comme il est prévu actuellement dans le document propositionnel du SGCN. En outre, ces rapporteurs doivent disposer de l’ensemble des pièces des dossiers de candidature et non d ’un simple résumé qui ne permet pas d’évaluer les candidats selon l’ensemble des critères laborés par la section.

Le calendrier du concours doit être revu dans le sens d’un rallongement du laps de temps entre la mise à disposition des dossiers des candi dats et la réunion de présélection du jury de concours. La période actuelle de 4 semaines doit être prolongée de 2 semaines au minimum, sans toutefois que la durée des sessions de la section ne soit étendue jusqu’à fin juin.

Votée à l’unanimité le 8 juin 2010, 17 sur 17
Motion sur la PES Section 38 du Comité national de la recherche scientifique Session de printemps 2010

La section 38 rappelle qu’elle est opposée à la logique des primes d’excellence. Elle considère que le dispositif dit de « primes d’e xcellence scientifique » ne saurait remplacer une nécessaire et véritable revalorisation des traitements et des carrières des chercheurs du CNRS. Elle estime également que l’instauration d’un nouveau système de primes devrait donner lieu à une réflexion co ncernant l’ensemble des personnels (ITA comme chercheurs). Elle regrette la précipitation et l’absence de concertation préalable avec les sections du Comité National afin de discuter et de proposer des alternatives sur les modalités d’attribution de primes acceptables par l’ensemble des acteurs de la recherche scientifique.
En l’état, le dispositif dit de « primes d’excellence scientifique » continue de poser de multiples problèmes, notamment l’adossement automatique des primes à des prix scientifiques et à l’obligation d’enseignement. Dans les conditions nouvelles liées aux campagnes de candidature, la section 38 s’inquiète en outre du fait qu’au contraire d’un alignement sur le régime universitaire, la PES a surtout pour effet de mettre en concurrence des chercheurs et enseignants -chercheurs au sein des instituts de recherche et des universités en faisant valoir des critères équivalents. Une telle mise en concurrence des individus contredit l’injonction de structurer la recherche autour d’un travail en équipe et en réseau.
La section met en garde également contre la multiplication de régimes « d’excellence » et d’exception (médailles, prix, primes ; chaires, laboratoires et initiatives d‘excellence...), imposés depuis des centres de calcul opaques, dont les modalités d’application ne peuvent qu’être difficiles à gérer.
En l’état actuel des choses et afin d’éviter des distorsions arbitraires dans les carrières des chercheurs, la section 38 rappelle qu’il est nécessaire que ce dispositif soit soumis à certaines conditions :
- l’attribution de ces primes à l’évaluation quadriennale devrait être liée à l’évaluation quadriennale des chercheurs par le comité national ;
- les écarts de montant devraient être réduits, et les barèmes fixes et non renégociables ;
- les modalités d’attribution et de renouvellement de ces primes devraient permettre de concerner le plus grand nombre de chercheurs.

Votée à l’unanimité le 8 juin 2010, 17 sur 17
PDF - 17.3 ko
Motions Section 38 session printemps


Documents joints

Motions Section 38 session printemps
Motions Section 38 session printemps

Navigation

Articles de la rubrique

Annonces