Déclaration des élus SNTRS/CGT et SNCS/FSU au comité de concertation Inria, 23 septembre 2009

samedi 12 décembre 2009
par  auteur.inria

Déclaration des élus SNTRS/CGT et SNCS/FSU au comité de concertation Inria, 23 septembre 2009

Le souhait des personnels est l’amélioration de l’attractivité des métiers de la recherche et pour cela une vraie revalorisation des rémunération et des carrières. Il est clair que la PES ne répond en rien à ce souhait. Nous la voyons plutôt comme discriminatoire et injuste, voire source de découragement pour de nombreux collègues. Par sa nature discriminatoire, cette prime nuira à la qualité de la recherche. Une bonne partie des succès de l’INRIA repose sur le travail collaboratif et d’équipe, organisation dont se glorifie la direction. Apres l’ISFIC, la PES porte un nouveau coup à cette solidarité d’équipe : un seul chercheur bénéficiaire sur 5 alors que les travaux sont le fait d’un collectif. Nous réclamons l’ouverture de consultation sur une réelle revalorisation des carrières. Nous demandons que l’argent des ces primes permette d’améliorer le début de carrière des chargés de recherche et d’augmenter le nombre de promotions. Il serait inquiétant que la direction ne comprenne pas l’impact négatif qu’aurait la mise en place d’une telle politique de primes.


Annonces